Retour du Japon en musique

Musique  maestro !

Voilà environ 2 semaines, je vous annonçais mon absence pour un voyage au japon. Je vous passerai les détails de ce que j’y ai fait. Je reprends donc mon activité avec d’ailleurs de la documentation pour le cinquième et donc prochain Contes et Mythes Japonais.

Je reviens également avec quelque chose de bien particulier. C’est d’ailleurs le sujet principal de cet article. En effet, ma belle famille originaire d’Osaka, m’a fait un cadeau très particulier. Ils savaient depuis plusieurs année ma passion pour la culture nippone. J’avais parlé avec eux à plusieurs reprise de mon intérêt naissant pour la musique traditionnelle de leur pays.

Mon beau père m’a alors informé qu’il avait peut-être encore un shamisen appartenant à sa défunte mère dans la maison de son enfance. Nous sommes du coup aller fouiller cette demeure en quête du dit instrument. Ce qu’il faut savoir, c’est que personne n’avait mis les pieds là dedans depuis bien 8 ans et que des tremblements de terres ont eu lieu depuis. Je vous laisse donc imaginer le chaos présent avec des objets tombés au sols et des pièces n’ayant pas vue le jour depuis longtemps. Bien heureusement, c’est à l’étage, dans une des chambres que nous avons mis la mains sur un gros boitier noir contenant notre trésor.

Une fois à la maison tout impatient de découvrir le contenu, j’ouvris la boite sous le regard impatient de la famille. Quelle ne fut pas notre déception à tous de voir que le shamisen était déchiré au niveau de la peau couvrant la caisse de résonance.

Bien trop motivé et ne voulant pas abandonner cette aventure, nous sommes du coup aller dans le centre d’Osaka pour montrer l’instrument à une boutique de musique spécialisé. Des réparations longue et coûteuse nous ont été préconisé. Plusieurs jours après, juste avant la fin de notre séjour, le Shamisen était prêt et comme neuf.

C’est quoi un Shamisen ?

Les shamisen sont de base des objets qui coûtent très cher. Il faut compter dans les 400 € minimum pour quelque chose de basique. La personne qui nous a accueilli à la boutique de musique et qui a observé notre instrument l’a estimé à environ 800€. D’après ma compagne, sa grand-mère possédait ce shamisen depuis longtemps et il aurait donc environ 60 à 70 ans.

Alors oui cet objet a une valeur marchande assez élever mais ce que je vois surtout, c’est le symbole culturel. Mon beau père a clairement affiché son bonheur de voir un instrument familial qui risquait d’être détruit par le temps et l’oubli, être reprit par une personne étrangère s’y intéressant. Je suis très heureux qu’il me l’ait confié et ne peut que le remercier. 

shamisen 01

Cet instrument de musique est similaire à une guitare, un violon ou plutôt un banjo. Le corps qui sert de caisse de résonance s’appelle le « Dou ». Il est couvert sur le dessus et le dessous d’une peau tendu (c’est de nos jours du synthétique).

shamisen 05

shamisen 06

Une barre de bois le traverse qui s’appelle le Sao permet d’accrocher du Dou jusqu’à la tête nommé Sawarimizo les cordes. Elles sont au nombre de 3 et les notes peuvent se jouer comme sur une guitare en pinçant sur le Sao à différent intervalles.

shamisen 02

shamisen 03

shamisen 04

 

J’avoue cet article n’a rien à voir avec mon activité habituelle mais elle concerne quelque chose de tout aussi artistique que le dessin et la création visuelle. La musique fait battre le coeur de beaucoup de monde et j’ai envie d’apprendre à jouer de cet instrument. Alors j’espère pouvoir vous écrire de nouveau un article sur le shamisen dans lequel je pourrais vous faire écouter un morceau que je joue.

 

 

Les commentaires sont fermés.