Retour du Festival Mang’anîmes et Sci-Fi

Manga à Nîmes… Mang’anîmes

Comme annoncé la semaine dernière dans un de mes petits articles, ce tenais le week-end du 14 et 15 Avril un festival dédié à l’univers du manga, des animé, jeux vidéo etc. C’est d’ailleurs la raison de son nom : le Mang’anîmes. 

Aonaka au Festival Mang’anîmes et Sci-Fi

Le Mang’anîmes avait lieu au parc des expositions de Nîmes, un lieu facile d’accès avec des grands parking et plusieurs arrêt de bus autour. Le bâtiment utilisé était grand et l’espace utilisé très bien réparti par l’organisation.

L’organisation a été accueillante et efficace de ce que j’en ai vue. Ils avaient prévu de nombreuses activités et fait venir beaucoup d’invités plus ou moins célèbres afin d’attirer du monde et apporter une expérience intéressante. Les stands étaient nombreux et variés avec tous types de produits en ventes ou des associations présent pour animer.

Le public était à mon sens comme dans toutes les conventions manga où je suis allé. Pour les décrire en quelques mots, je dirais qu’il y avait des fans de culture japonaise, de jeu vidéo et de manga-animation, mais aussi des familles profitants d’un événement dans leur région pour sortir, découvrir et passer un bon moment avec leur proche.

 

Le seul véritable reproche que je ferais c’est le bruit, on fini la journée avec un mal de crâne à se taper la tête contre les murs. En effet, que ce soit les spectacles ou la musique de certains stands, le son était si fort qu’il m’était impossible de communiquer correctement avec les visiteurs me parlant et se tenant juste de l’autre côté de ma table (combien mesure la largeur d’une table?). Lorsqu’on demande par exemple à l’un des marchands de baisser le son, il le fait de suite d’un air insatisfait pour le remonter 5mn après. Quand on demande à l’une des associations faisant des spectacles à longueur de journée sur leur emplacement, la réponse fut : « non nos spectacle ne durent que 30mn ». Oui enfin… les spectacle 30mn mais à côté de ça y’avait de la musique en continue, des initiations toute aussi bruyante, de la parlote au micro etc.

Et Aonaka à Mang’anîmes?

Et pour moi, comment ça s’est passé en dehors de ça? Comme d’habitude, ce n’est pas un succès foudroyant, c’est loin d’en vivre mais les échange avec les visiteurs est toujours motivant. Sans eux, j’aurais arrêter les livres depuis longtemps.

Cette fois-ci jouait en ma défaveur mon stock de livre qui dès mon arrivée était déjà bien bas. C’est simple, sur les 3 contes paru il ne m’en restait que 2. Sur les 2 me restant, il y en avait dont je n’avais que 2 exemplaires. Heureusement que j’avais en parallèle des tee-shirts à vendre, des cartes postales et des originaux de fan-arts.

J’ai également été interviewé par un youtubeur qui a aimé mon travail et une Web Presse puis fais la connaissance d’une personne de l’association Assiana qui m’a invité à participer au Japan Matsuri 2018.

J’ai pu avoir quelques photos que voici :

IMG_20180415_092545WP_20180414_11_14_49_ProWP_20180414_11_39_49_ProWP_20180414_12_52_43_ProWP_20180414_14_19_06_Pro

 

Les commentaires sont fermés